Nos services

blog post with image

Thèses & mémoires d'étudiants en santé

Thèse : réseaux de prise en charge d’une PVVIH

Annonce du 22 mai 2024

« Nous sommes deux internes en médecine générale. Dans le cadre de notre thèse, nous souhaitons étudier les réseaux de prise en charge d'un PVVIH (Personne Vivant avec le VIH) dans l'arc alpin sous la direction du Dr JANSSEN Cécile, infectiologue à l'hôpital d'Annecy.

Dans le cadre de ce projet nous cherchons à réunir différents acteurs impliqués dans la prise en charge des PVVIH autour d'un groupe d'échange axé sur le réseau de soins. Le but de cette réunion serait de discuter sur le rôle de chacun ainsi que sur le réseau de prise en charge d'un PVVIH afin de dégager d'éventuelles pistes d'amélioration.

Nous aimerions ainsi réaliser 3 groupes, un pour chaque département de l'arc alpin, afin de comparer les différents territoires. L'idée serait que l'on retrouve dans chaque groupe 2 médecins généralistes, 1 infectiologue ainsi que 1 à 2 associatif(s). Il s'agit d'un entretien en présentiel d'une durée maximale que nous fixons à 2 heures

Nous avons créé un lien d'inscription https://framaforms.org/inscription-focus-group-vih-1715105710 pour ceux qui seraient intéressés .»

Contact : thesevihprevention@gmail.com

 

 

Thèse sur l'intégration des soins palliatifs chez les patients insuffisants cardiaques (cardiopall) 

Annonce du 23 mai 2024

« Je suis interne en médecine générale et je réalise une thèse avec ma co-interne, dirigée par les Dr Habert Dantigny et Barbaret, de l'équipe mobile de soins palliatifs du CHU de Grenoble. Elle a pour but de répondre à la question "Quel est le moment le plus opportun pour contacter les soins palliatifs lors de la prise en charge des patients insuffisants cardiaques ?" Nous avons prévu d'utiliser une méthode Delphi pour réaliser cette thèse. Pour cela nous allons faire un questionnaire d'une durée de 15-20 minutes, et interroger des médecins généralistes, cardiologues, médecins de soins palliatifs ainsi que de patients pour y répondre. Il pourra être répété à 3 reprises. Il s'agit d'une étude nationale, nous aurions donc besoin de personnes dans la région Auvergne Rhône Alpes mais également dans d'autres régions. Pouvez-vous nous indiquer des contacts de médecins généralistes qui seraient intéressés par ce projet dans votre territoire ? ainsi que des cardiologues et des patients experts si vous en connaissez ? Merci beaucoup pour votre aide.»

Si vous souhaitez participer à sa thèse, écrivez à contact@cpts-bas-chablais.fr

 

Thèse sur la prise en charge des mutilations sexuelles féminines en médecine générale 

Annonce du 31 mai 2024

«  Bonjour, je suis une ancienne interne de médecine générale à la faculté de Strasbourg et médecin généraliste remplaçante. Je me permets de vous contacter car je réalise actuellement ma thèse sur les mutilations sexuelles féminines (MSF), communément appelées « excision » et étudie les connaissances des médecins généralistes de France, ainsi que leur rôle dans la prévention, le dépistage et la prise en charge des mutilations sexuelles féminines en tant que médecin généraliste. 

Je cherche donc à joindre le maximum de médecins généralistes possible, et sollicite votre aide pour me permettre de leur transmettre mon questionnaire. Ce questionnaire s’adresse aux médecins généralistes (remplaçants, installés, salariés, hospitaliers… même ne pratiquant pas de gynécologie) et aux internes de médecine générale. 

Les MSF est un sujet encore trop peu connu et tabou, très peu ou pas abordé pendant nos études. L’objectif de mon travail est d’étudier les connaissances actuelles des médecins généralistes et leur rôle concernant les MSF, pour permettre d’améliorer leur prévention et leur prise en charge. Je vous serais donc très reconnaissante si vous acceptiez de transférer le questionnaire à vos contacts médecins généralistes. 

Je vous remercie infiniment pour l’aide que vous m’apporterez dans mon étude. Bien confraternellement. »

Pour le questionnaire, écrire à contact@cpts-bas-chablais.fr

 

 

Thèse sur l'adhésion des parents à la campagne vaccinale contre le papillomavirus organisée dans les collèges

Annonce du 10 juin 2024

« Je me permets de vous contacter dans le cadre de ma thèse de doctorat en médecine générale. Mon travail de recherche porte sur l'adhésion des parents à la campagne vaccinale contre le papillomavirus organisée dans les collèges, instaurée au cours de l'année scolaire 2023/2024.

Mon projet consiste à interroger les parents d'élèves de 5ème via un court questionnaire. Ce questionnaire est accessible via un QR code que vous pourrez afficher dans votre pharmacie, ou en miniature au comptoir, ou à distribuer aux parents. Les parents pourront scanner le QR code à l'aide de leur smartphone pour y répondre en quelques minutes.

Je vous serais très reconnaissante si vous acceptiez de participer à cette étude en affichant le QR code fourni dans votre pharmacie. Votre participation serait d'une grande aide pour le succès de cette recherche et pourrait contribuer à une meilleure compréhension des facteurs influençant l'adhésion des parents à la vaccination contre le papillomavirus.

Je reste à votre disposition pour toute information complémentaire concernant cette étude ou pour discuter des modalités pratiques de mise en place de ce dispositif. Vous trouverez en pièce jointe l'affiche du QR code, des vignettes du QR code ainsi que le descriptif du questionnaire.

Je vous remercie par avance pour l'attention que vous porterez à cette demande et pour votre précieuse collaboration. »

Affiche et QR code pour les parents
Vignettes du QR code à afficher
Descriptif du questionnaire

 

 

Thèse sur les représentations des médecins généralistes à propos de la place des mesures comportementales dans le cadre de la prise en charge du diabète de type II

Annonce du 29 juin 2024

« Nous sommes deux internes de médecine générale en 4ème semestre à la faculté de Grenoble. Dans le cadre de notre thèse, nous cherchons à recruter des médecins généralistes exerçant en Haute-Savoie afin de réaliser des entretiens semi-dirigés.
Notre étude a pour principal objectif de s'intéresser aux représentations des médecins généralistes à propos de la place des mesures comportementales dans le cadre de la prise en charge du diabète de type II, ainsi que leurs moteurs et freins à les mettre en œuvre. 

En effet, plusieurs études récentes mettent en doute l'efficacité des thérapeutiques médicamenteuses dans la prise en charge du diabète de type deux. Elles tendent à démontrer que la mise en place des mesures comportementales est plus bénéfique à long terme lorsqu’elles sont comparées aux mesures médicamenteuses dans la prise en charge du diabète de type II, avec une meilleure protection contre la morbi-mortalité cardiovasculaire, moins d'effets indésirables, ainsi qu’une meilleure qualité de vie. 

Malheureusement, il semble que si les mesures comportementales ne montrent pas rapidement une baisse de l’HBA1C, la tendance pousse à privilégier la mise en place d’un traitement médicamenteux, avec des effets plus rapidement mesurable (baisse rapide de l’HbA1c), une plus grande satisfaction des patients à court terme (réponse rapide et facile à mettre en œuvre), un investissement moins lourd pour les praticiens (éducation thérapeutique, suivi rapprochés, formation continue). 

Ainsi, la prise en charge du diabète semble arriver à un carrefour, qui pourrait mener vers une médecine plus préventive et plus sobre. C’est pourquoi il nous semble primordial de mettre en lumière l’avis des Médecins Généralistes à ce sujet. Si cette étude vous intéresse, et que vous acceptez de nous accorder un peu de votre temps, nous serions ravies de vous rencontrer pour discuter autour de ce sujet. N’hésitez pas à parler de nous autour de vous, Merci beaucoup, et à très vite. »

Si vous souhaitez participer à un entretien avec les internes, écrivez à contact@cpts-bas-chablais.fr.

 

 

Thèse sur la pratique des médecins généralistes selon la situation géographique

Annonce du 11 juillet 2024

«  Bonjour, Je suis interne en Médecine Générale, à la faculté de Médecine Jacques Lisfranc à Saint Etienne, actuellement en SASPAS, en 6ème semestre. Je prépare actuellement ma thèse, dirigée par Dr Bastien LAVAL. Nous nous intéressons à savoir si la pratique des médecins généralistes est différente selon sa situation géographique (rurale, semi-rurale, urbaine) et selon son zonage (ZIP, ZAC, HZ). Afin de répondre à la question : Quelle terminologie est la plus adaptée pour décrire la pratique du médecin généraliste ? (Vaut-il mieux parler de situation géographique ou de zonage ?) 

Pour ce travail, je m'intéresse aux médecins généralistes de la région Auvergne Rhône Alpes, je m’appuie sur leur expérience et leur pratique. C'est pourquoi par ce mail, je me permets de vous demander s’il est possible de diffuser ce questionnaire aux médecins généralistes de votre CPTS. Il ne leur faudra que 3 minutes pour répondre à ce questionnaire, anonyme. Je vous transmets le lien du googleform, permettant d'accéder au questionnaire. 

N'hésitez pas à transmettre ce questionnaire à vos consœurs et confrères médecins généralistes en Auvergne Rhône Alpes. Si vous avez des questions, n’hésitez pas, je me ferai un plaisir de répondre à vos interrogations. En vous remerciant de ce que vous ferez pour moi. Merci d’avance pour votre participation. Cordialement. Mme RIEU – Interne de Médecine Générale Pour me joindre : these.pratiquemedecins@gmail.com ».

Pour le questionnaire, écrire à contact@cpts-bas-chablais.fr